mardi 25 septembre 2018

L'assemblée générale de l'association des parents d'élèves :

Notre Ecole Saint-Martial est une école privée : c'était - il y a bien longtemps - l'école tenue par les religieuses de Saint-Joseph.
Aujourd'hui, elle dépend de la direction diocésaine de l'enseignement catholique (diocèse de Viviers). Et, ici même, c'est une association (OGEC) qui s'occupe des questions matérielles.
Les parents d'élèves élisent un bureau auquel incombe, en lien bien sûr avec la maîtresse et directrice, ainsi qu'en lien avec la direction diocésaine de l'enseignement, de gérer tout ce qui se rapporte à la vie de notre école.

Une semaine après la rentrée des élèves, au soir du lundi 17 septembre, s'est tenue l'assemblée générale de l'association : l'ensemble des familles était représentée et, comme lors de toute assemblée générale, le Président - qui en l'occurrence est une présidente : Marion Giraud-David - doit présenter le bilan moral de l'année écoulée et de ses activités.
Elle l'a très bien résumé par ces mots "Nous avons vécu une année riche en émotions, mais nous sommes toujours là !"
En effet, l'année dernière à la même période, nous avons eu les plus grandes craintes pour notre école : la suppression des emplois-aidés annoncée par le gouvernement entraînait la disparition du poste d'assistance maternelle, indispensable pour le maintien de la maternelle et pour le maintien des conditions nécessaires de surveillance et de sécurité.
L'association des parents et Madame le Maire se sont véritablement battues, avec le soutien de la direction diocésaine de l'enseignement et de quelques autres élus locaux.
Christine (l'assistante maternelle) avait accepté de commencer à travailler sans rémunération, pour éviter la fermeture de l'école. Son poste a finalement été maintenu, mais avec une prise en charge salariale moindre : l'association des parents à donc multiplié les manifestations et les initiatives pour faire rentrer de l'argent et compléter ainsi le juste salaire de Christine.
C'est à cela que faisait allusion Marion, la présidente de l'OGEC, avant de détailler tout ce qui a été entrepris et de constater, au grand soulagement de tous, que malgré les vives inquiétudes de l'an dernier et la fragilité de la situation actuelle, notre Ecole Saint-Martial est toujours là et que tous sont fermement décidés à  œuvrer pour qu'elle demeure ! 


"L'Hebdo de l'Ardèche"
du 20 septembre 2018
[reproduit avec l'aimable autorisation du journal] 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Petit retour en arrière...

Pour que vous compreniez un peu mieux les inquiétudes et les incertitudes qui pèsent sur notre chère Ecole Saint-Martial , permettez-nous, ...